Qu'est-ce qu'une foncière cotée ?

Il existe différentes manières d'investir dans l'immobilier, selon votre capacité et votre horizon d'investissement. L'une de ces options est la pierre papier, notamment à travers les foncières cotées. Ce sont des sociétés cotées en bourse dont le principal objectif est le partage de dividendes grâce à la gestion professionnelle et à la valorisation d'un patrimoine immobilier. Dans cet article, nous aborderons dans les détails ce type d'investissement, ses caractéristiques et avantages.

Foncière cotée : présentation et caractéristiques

Les Sociétés d'Investissement Immobilier Cotée (SIIC) ou foncières cotées ont vu le jour aux États-Unis depuis plusieurs années maintenant. C'est à partir de 2003 qu'elles ont connu un développement en France depuis qu'un régime fiscal a été créé à leur intention. Factuellement, ce sont des sociétés cotées en bourse qui collectent des fonds pour acquérir et gérer un parc immobilier. Elles s'intéressent autant à l'immobilier d'entreprise qu'à l'immobilier résidentiel.

Compte tenu du principe de fonctionnement des foncières cotées, vous pouvez devenir rentier si vous décidez d'investir dans ce type de projet immobilier. Ces sociétés cotées en bourse devaient jusqu'alors reverser à leurs actionnaires (les autres investisseurs et vous) au moins 85% des loyers perçus et 50% des plus-values réalisées sur vente d'immeuble. Cependant, il faut dire que depuis le 1er janvier 2019, la répartition des dividendes au bénéfice des actionnaires est toute autre.

Depuis janvier 2019, les SIIC se doivent en effet de reverser à leurs actionnaires, au moins 95% des loyers perçus et 70% des plus-values réalisées. La reconsidération à la hausse de ces taux est la preuve que les foncières cotées gagnent en popularité en raison d'un contexte économique de taux bas, lequel motive les investisseurs privés à rechercher un rendement. À noter que le capital social des SIIC doit être d'au moins 15 millions d'euros.

qu-est-ce-qu-une-fonciere-cotee

Les avantages des foncières cotées

En dehors du contexte économique favorable, le succès des foncières cotées est lié à leurs nombreux avantages.

Une fiscalité attractive

En termes de fiscalité par exemple, les SIIC ne sont pas soumises à l'impôt sur les sociétés (IS), ni à la fiscalité sur les plus-values. Ce sont des sociétés fiscalement transparentes qui toutefois, sont soumises à certaines obligations dont le pourcentage de répartition des dividendes. Par ailleurs, en tant qu'investisseur dans une foncière cotée, vous êtes soumis à une fiscalité. De fait, si la SIIC ne paye pas d'IS, en tant que rentier, vous devez vous acquitter de la fiscalité sur la plus-value ou les dividendes que vous percevez.

Dans ce cas, sur le compte titre ordinaire, la fiscalité applicable est identique à celle du Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU). Il s'agit de la flat-tax de 30% inclusion faite des prélèvements sociaux. Toutefois, la fiscalité peut s'appliquer selon l'enveloppe fiscale.

Une gestion déléguée et des domaines d'investissement variés

Par ailleurs, en tant qu'investisseur, vous n'avez pas à vous préoccuper de la gestion de la foncière cotée dans laquelle vous avez investi. Ici, la gestion est entièrement déléguée et les fonds gérés par des professionnels. De même, avec les SIIC, la gestion d'actifs est assez simple dans la mesure où ces foncières se trouvent sur les marchés boursiers. Comme pour les actions, vous pouvez en acheter et en vendre. Aussi, les foncières cotées sont soumises à une réglementation stricte pour un rendement attractif.

Les domaines d'investissement des foncières cotées sont larges. Elles sont en effet orientées vers des secteurs porteurs : bureaux, hôtels, commerces, immobilier résidentiel, domaine de la santé, industries, centres commerciaux, etc.

08.02.2021

Auteur: La Financière

Retrouvez-nous sur: