Comment investir dans l'immobilier à travers un contrat d’assurance-vie ?

En comparaison avec les fonds en euros, les contrats en unités de compte immobilière constituent un support d’investissement particulièrement performant. Ils permettent de générer une forte rentabilité à travers différents supports immobiliers.

SCPI et assurance-vie

Les grandes compagnies d’assurance offrent aujourd’hui aux épargnants la possibilité d’investir dans une SCPI via un contrat d’assurance-vie. Les SCPI, ou Sociétés civiles de placement immobilier disposent de nombreux actifs composés essentiellement de bureaux, de locaux d’activités, de commerces, d’hôtels ou encore d’entrepôts. En investissant dans ce type de support, l’épargnant acquiert des parts de la SCPI grâce à son contrat d’assurance-vie. Le succès des SCPI à travers les contrats d’assurance-vie s’explique notamment par la performance des rendements, de l’ordre de 4 à 5 %. De plus, l’investissement immobilier dans une SCPI constitue une valeur sûre et déleste l’épargnant des différentes tâches de gestion.

OPCI et assurance-vie

Les OPCI, ou Organismes de placement collectif immobilier sont des fonds de placement disposant d’immeubles d’entreprises, composés généralement de bureaux. Ils se distinguent des SCPI par le fait de proposer une plus grande liquidité aux épargnants. Une part de leurs investissements est répartie dans des portefeuilles regroupant des actions, obligations et placements monétaires.

OPCVM immobiliers et assurance-vie

Les OPCVM, ou Organismes de placement collectif en valeurs immobilières sont des structures permettant la gestion collective de fonds. Il existe deux principales catégories d’OPCVM, à savoir les SICAV, ou Société d’investissement à capital variable et les FCP, ou Fonds communs de placement. Le premier se présente sous forme d’actions de sociétés anonymes où il est possible pour l’investisseur de devenir actionnaire, tandis que le second représente un régime de copropriété de valeurs immobilières.
Les OPCVM œuvrent dans le domaine de l’immobilier, à travers des sociétés cotées en Bourse. Celles-ci peuvent revêtir la forme de sociétés foncières, de sociétés de promotion immobilière, de sociétés de construction ou encore de services immobiliers. L’investissement en OPCVM permet de profiter des performances de l’immobilier coté en Bourse. L’épargnant aura ainsi la possibilité de profiter d’une rentabilité relativement plus importante que celle des fonds en euros.

SCI et assurance-vie

Un épargnant peut investir dans une SCI, ou Société civile immobilière grâce à son contrat d’assurance-vie. Il s’agit d’un fonds immobilier diversifié pouvant être constitué d’immeubles, de parts de SCPI et d’OPCI, de placements financiers, de fonds immobiliers non cotés, mais aussi d’actions de foncières cotées. Malgré sa faible notoriété auprès des épargnants disposant d’un contrat d’assurance-vie, ce type de société permet pourtant de générer un rendement aux alentours de 5 %. De plus, les frais d’adhésion à une SCI sont relativement moins importants, de l’ordre de 2 %, contre 6 % pour une SCPI.

Nouveau call-to-action

L’investissement immobilier à travers un contrat d’assurance-vie permet d’accéder à de nombreux supports d’investissement, tout aussi performants et rentables. Afin de bénéficier de ses avantages, le recours à un conseiller est fortement conseillé. Son expérience et sa connaissance du marché constituent une garantie supplémentaire concernant le choix des meilleurs placements.

26.02.2019
immobilier, assurance-vie

Auteur: La Financière

Retrouvez-nous sur: