Les résidences étudiantes LMNP : un marché en pleine effervescence !

Le marché des résidences étudiantes génère un montant colossal, estimé à plus de 15 milliards d’euros d’investissement à travers le monde, durant l’année 2018. Il séduit non seulement les investisseurs particuliers mais aussi de grands fonds d’investissement, notamment en raison des rendements élevés qu’il offre. 

Selon l’analyse du géant des services immobiliers Savills, le marché du logement étudiant n’a jamais connu un tel franc succès. Depuis l’année 2015, le volume des investissements dans ce secteur représente un montant supérieur à 15 milliards d’euros par an. En l’espace d’une dizaine d’années seulement, le capital investi sur ce marché s’élève à un taux de 425 %. Cette situation est due notamment à une demande de plus en plus importante en termes de logements étudiants. Selon les statistiques, la France a recensé près de 55 000 nouveaux étudiants durant la rentrée 2018. D’après les estimations, leur effectif devrait atteindre la barre de 2,75 millions d’ici l’année 2022. Selon le groupe Campus France, le nombre d’étudiants répartis à travers le monde avoisinerait les 265 millions de personnes en 2030. Du fait de leur mobilité, tant au niveau local qu’à l’échelle internationale, les étudiants privilégient désormais les résidences de services pour se loger rapidement et confortablement.

D’après les explications du Directeur Word Research de Savills, en la personne de Paul Tostevin, ce marché constitue un énorme potentiel pour les investisseurs immobiliers. Selon ses dires, « les logements étudiants sont passés d'une catégorie d'actifs alternatifs à un investissement classique qui attire à présent divers investisseurs institutionnels mondiaux, tels que le fonds souverain de Singapour, GIC, le plus important fonds de pension du Canada, CPPIB, et le plus grand assureur mondial, Allianz ».

Des rendements élevés au rendez-vous…

De très nombreux pays suscitent aujourd’hui l’intérêt des grands fonds d’investissement, du fait notamment des rendements élevés proposés sur le marché des logements étudiants. En moyenne, ces pays présentent une performance supérieure à 4 % par an. Ces rendements côtoient même la barre des 6 % en Australie, grâce à la proximité des marchés asiatiques.

Un marché européen à fort potentiel

Parmi les principaux pays de l’Union Européenne, l’Allemagne est la seule nation qui affiche une performance nette annuelle en dessous des 4 %, à raison de 3,75 %. Les rendements nets annuels les plus performants en matière de résidences étudiantes se retrouvent en Pologne avec un taux de 6 %, au Portugal et en Italie (5,5 %). En Espagne, le rendement s’élève à 5 % et aux Pays-Bas, il atteint en moyenne les 4,75 % par an. 

Un marché français en plein essor 

Le marché français des résidences étudiantes propose un rendement moyen tout aussi intéressant de l’ordre de 4,25 %, par rapport aux autres pays d’Europe. Cependant, il s’avère être un actif présentant une forte rentabilité, en raison des avantages fiscaux octroyés par le statut de LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel), à savoir une déduction des charges locatives. 

Selon l’analyse du Directeur du Département Residential Capital Markets France Raymond Genre-Grandpierre, on remarque aujourd’hui que les résidences étudiantes constituent une catégorie d’actifs qui séduit d’innombrables investisseurs, au même rang que les résidences seniors, les apparts hôtels, mais aussi le coliving. L’entrée sur le marché français du promoteur et gestionnaire immobilier américain Greystar, via le rachat du groupe Acteva, est une preuve irréfutable de cet engouement certain. Ce géant américain prévoit même de se constituer un portefeuille total de 4 000 logements d’ici l’année 2020.

01.08.2019
lmnp

Auteur: La Financière

Retrouvez-nous sur: